Les longues heures de travail sont souvent responsables de la course quotidienne entre le travail et la famille. Pourtant, un employé qui se sent soutenu et qui a de la flexibilité au travail est moins stressé, plus heureux et donc plus productif au travail. Comment les entreprises, les organisations et le gouvernement peuvent favoriser l’équilibre entre le travail et la famille?

En aménageant le temps de travail

C’est la mesure la plus demandée par les parents! La semaine de quatre jours, le travail à temps partiel ou le travail partagé, l’horaire variable ou flexible, l’utilisation d’une banque d’heures accumulées, la semaine de travail comprimée (travailler une semaine de travail de 35 heures en quatre jours plutôt que cinq)… Mais ces possibilités d’aménagement de temps de travail sont encore bien rares.

En offrant différents types de congés

D’une organisation à l’autre, les congés varient: qu’ il s’agisse de congés lors de la naissance ou de l’adoption d’un enfant, d’un accouchement, d’une interruption de grossesse ou lorsque la garderie est fermée, l’enfant est malade ou a un rendez-vous médical.

En offrant des mesures financières à caractère familial

Les organisations sont peu nombreuses à offrir l’accessibilité à un service de garde, des places réservées en garderie, des camps de vacances, des salles de jeux et de sports supervisées, des activités spécialisées pendant les congés, le remboursement des frais de garde lorsque l’employé effectue des heures supplémentaires, etc.

Par chance, le gouvernement du Québec offre depuis 1997 des places en garderie à coût moindre pour les enfants de moins de cinq ans. Aussi, depuis 2006, le Régime québécois d’assurance parentale verse des prestations à tous les salariés et travailleurs autonomes qui prennent un congé de maternité, un congé de paternité, un congé parental ou un congé d’adoption. Finalement, en 2011, le gouvernement crée la norme Conciliation travail-famille, pour encourager les milieux de travail à instaurer de telles pratiques et à afficher publiquement leur engagement en matière de conciliation travail-famille.

En offrant une gestion favorable à l’égard des familles

Les parents souhaitent que leur employeur soit tolérant et empathique à leur réalité familiale. Une organisation de travail souple et conciliante est par-dessus tout appréciée. Les possibilités de télétravail (travailler à partir du domicile) sont une possibilité pour une meilleure flexibilité, mais elle est présente dans moins de 5 % des organisations. Les mesures de conciliation sont revendiquées autant pour les femmes que pour les hommes. En effet, la conciliation travail-famille est trop souvent perçue comme une « affaire de femmes » plutôt qu’une « affaire de société » …

L’équilibre entre les responsabilités professionnelles et familiales est un casse-tête quotidien. Il ne s’agit plus d’un enjeu individuel, car les employeurs, l’État et la société ont leur mot à dire. Ce sont nos choix sociaux, économiques et politiques qui nous sortiront de l’impasse. Et ce sont nos enfants qui en bénéficieront le plus, en fin de compte.

Et vous, quelles sont vos stratégies pour concilier travail et famille?

0
Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *